Produits Ménagers Naturels / Compost et Jardin

Recettes écologiques et économiques faites à partir d’ingrédients de base non polluants 

Traitements pour lutter contre les maladies et les parasites de jardin :

Pesticide naturel de jardin à base de piments forts (Cayenne, Janapeno, etc.)

Porter à ébullition dans 4 litres d’eau, les ingrédients suivants : 2 à 3 piments forts, un oignon et une gousse d’ail. Laisser le mélange macérer durant 2 jours puis filtrer. Avant l’emploi, diluer 250 ml de ce mélange concentré dans 500 ml d’eau. Pulvériser sur le feuillage des plantes (sauf les jeunes plants).

Ce traitement renforcera les plantes contre les maladies virales et les insectes ravageurs tels que les pucerons, le doryphore, la piéride du chou et les autres chenilles. Le mélange peut se congeler pour un usage ultérieur. Porter des gants et des lunettes lors de l’application.

Remède écologique de jardin à base de bicarbonate de soude

Mélanger 60 ml de bicarbonate de soude dans 4 litres d’eau. Ensuite ajouter 50 ml de savon à vaisselle ou d’huile végétale à cette solution afin de la rendre plus adhérente sur le feuillage. Pulvériser le tout sur le feuillage des plantes dès l’apparition des premiers signes de moisissure grise (chez la tomate), de rouille (chez le haricot), de tache noire (chez le rosier), de mildiou (chez le concombre) et de blanc.

Enfin, traiter aux 7 à 14 jours d’intervalles ou après une pluie. Ne pas appliquer sur les plants en fleurs, ni sur le brocoli, le chou et le navet, non plus sur les érables rouges. Respecter la dose mentionnée car au-delà de cela, les plantes risqueraient de brûler.

LE COMPOST 

Pour un jardin écologique, employer des engrais naturels pour vos fleurs et votre potager / Compostage domestique de jardin.

Le compostage est une manière efficace, facile et très économique de fournir à vos plantes les éléments nutritifs essentiels à leur croissance et à leur résistance aux maladies et aux insectes, tout en réduisant la quantité de vos ordures ménagères.

Un bon compost riche devrait contenir un mélange, à parts égales, de déchets végétaux (des matières vertes riches en azote) et de déchets secs (des matières brunes riches en carbone), tous deux essentiels à une décomposition saine.

Dans les déchets végétaux on retrouve; les pelures de légumes et de fruits, le marc de café et d’autres déchets de cuisine, ainsi que les mauvaises herbes et le gazon coupé. Pour les déchets secs, ce sont les feuilles mortes, les cendres, les journaux, la sciure de bois et la paille.

Pour réussir son compost et favoriser le travail des micro-organismes, il importe que votre compost soit bien aéré et toujours humide mais pas trempé. À l’aide d’une bêche ou d’une fourche de jardin, le retourner sur une base régulière pour une décomposition plus rapide et sans odeur des déchets. Le compost est prêt à utiliser lorsqu’il est transformé en humus foncé et riche, où l’on ne distingue plus les déchets d’origine, en seulement 2 à 3 mois.

Il n’est pas réellement nécessaire de se procurer un composteur commercial ni même d’en construire un. Il suffit d’empiler les déchets décomposables dans un endroit peu visible et légèrement ombragé.

Déchets à éviter : Viandes, poissons, produits laitiers, litières d’animaux, mauvaises herbes en graines et mauvaises herbes (chiendent, prêle, liseron, etc.), stolons (tiges souterraines rampantes).

Un fongicide efficace contre les moisissures et les maladies des plantes

Si vous refusez de répandre des produits chimiques dans le jardin pour nettoyer vos allées et soigner vos plantes, le bicarbonate est la solution écologique qu’il vous faut. Il est impératif de bien doser le produit, afin qu’il ne brûle pas les tomettes de vos allées ou les légumes du potager. Une cuillerée à café de bicarbonate de soude par litre d’eau est suffisante pour traiter vos dallages et vos plates-bandes fleuries.